Pourquoi je ne joue jamais au Quinté ? La réponse à 10 000 €

euro-163475_640

Depuis 2000, mon père a perdu l’équivalent d’une voiture au Quinté. Comment ? Il a toujours joué au Quinté et est persuadé que c’est un jeu génial car les gains peuvent être énormes. Et bien moi, je ne joue JAMAIS au Quinté, voyons pourquoi vous devriez en faire autant en 3 raisons.

Raison N° 1 : Perte progressive

Deux euros, cela semble peu non ? Et pourtant, je vous ai parlé de l’équivalent d’une voiture en 14 ans. Ca vous parait beaucoup ? Et bien pourtant c’est vrai : Avec 2 € de mise par jour multiplié par 365 jours multiplié par quatorze années cela donne 10 220 € de perdus. Soit l’équivalent d’une Citroën C1 ou d’une Twingo.

Pourquoi mon père et la plupart des joueurs continuent à jouer au Quinté ?

Car cette perte est très progressive, cela parait peu 2 € par jour. Mais sur dix, quinze ou vingts ans, c’est l’équivalent d’une voiture qui est misée au Quinté ou plus.

Raison N° 2 : Vous avez plus de chances que la foudre vous tombe dessus …

Vous avez 1 chance sur 250 000 que la foudre vous tombe dessus. Heureusement pour vous, c’est peu. Et bien, j’ai une mauvaise nouvelle pour les aficionados du Quinté : en terme de probabilités, vous avez plus de chances de vous faire frapper par la foudre que de toucher le Quinté dans l’ordre.

Voici les probabilités exactes de toucher le Quinté dans l’ordre en fonction du nombre de partants :

Nombre de partants1 chance sur …
201 860 480
191 395 360
181 028 160
17742 560
16524 160
15360 360

Raison N° 3 : Psychologie

Mais alors pourquoi autant de personnes continuent à jouer au Quinté ? Car il y a des « lots de consolation » qui incitent à continuer à jouer : Quinté dans le désordre, Bonus 3, Bonus 4, Bonus 4/5 … Grâce à ces « lots » les joueurs ont l’impression de ne pas perdre d’argent car fréquemment ils ont des petits gains.

C’est un peu le même principe que les machines à sous dans les casino : la plupart sont programmées pour rendre un peu de l’argent joué toutes les x minutes. De cette façon, le joueur ne se décourage pas.

C’est pour ces trois raisons que je ne joue pas au Quinté ! (et que j’essaye de convaincre mon père de faire de même …). Dans un prochain article, je vous indiquerais en détail comment je joue et quel pari je fais.

Et vous ? Que pensez-vous du Quinté ? Qu’avez-vous pensé de cet article ?

Répondez dans les commentaires 🙂